Les stages, partie intégrante de la formation.

La formation 42 Québec prévoit deux stages lors du cursus de trois ans. Lors de ces expériences professionnelles, les étudiant(e)s ont l’opportunité d’apprivoiser la réalité du marché du travail et de mettre en pratique les notions vues lors de leur parcours.

Découvrir ses préférences.

Le premier stage se tient après le tronc commun, c’est-à-dire de 12 à 18 mois après le début du cursus. À la fin de celui-ci, les étudiant(e)s auront appris la programmation en C, développé des logiciels simples en utilisant des algorithmes classiques et découvert l’accès au système de fichiers et la gestion des processus UNIX. Une première approche simple de l’architecture réseau ainsi que de l’administration système est également incluse. Finalement, de la programmation orientée objet ainsi qu’un projet client-serveur sont au programme. En plus des connaissances, la méthode pédagogique de 42 Québec encourage le développement de compétences telles que la collaboration, l’autonomie et la débrouillardise. Ce seront donc des stagiaires bien outillé(e)s pour prêter main forte.

Tous les métiers de développeurs(euses) ne se ressemblent pas. Le stage permettra aussi aux étudiant(e)s d’approfondir leurs connaissances du marché du travail afin de mieux s’orienter. PME ou multinationale? Spécialiste ou généraliste? Plus ou moins de responsabilités? Décider ou exécuter? Agence ou entreprise? Ce sont des questions importantes auxquelles il est difficile de répondre sans avoir été en contact avec le marché du travail. Le premier stage additionné aux ateliers et conférences présentées tout au long du tronc commun permettra donc de mieux se diriger pour la suite du cursus.

Poursuivre ses ambitions.

La deuxième partie du cursus est la spécialisation. Elle aborde les domaines classiques du numérique et de la programmation, comme l’intelligence artificielle, la sécurité, ou encore le développement d’applications mobiles. Les projets qui y sont présentés visent la neutralité vis-à-vis des marques, des technologies, des langages, afin de développer les capacités d’adaptation. Les étudiant(e)s seront alors libres de choisir leurs projets. Il est donc possible de se concentrer sur une seule thématique pour se spécialiser ou d’accomplir des projets qui touchent un peu à tout. À ce stade, chacun(e) peut emprunter un chemin différent, qui correspond à ses ambitions. Au terme des 8 à 12 mois de la spécialisation, il est possible d’accomplir le deuxième stage.

L’apport des stagiaires de 42 Québec sur le marché du travail n’est pas négligeable. C’est pourquoi nous les encourageons fortement à se faire rémunérer au juste prix. Pour les aider dans le processus, l’équipe de 42 Québec offre des ateliers et conférences tout au long de l’année. De plus, une foire de l’emploi est organisée afin de permettre aux entreprises partenaires de venir rencontrer les étudiant(e)s au campus, dans leur environnement naturel. Bien qu’ils et elles n’aient aucune obligation envers les partenaires de 42 Québec, ces derniers ont l’avantage de pouvoir faire valoir leur entreprise lors de diverses activités.

Du concret!

Mais à quel genre de tâches peut-on s’attendre lors d’un stage? Revue de codes, développement, mise en production, maintenance et débogage sont quelques exemples. Les stagiaires sont employé(e)s afin de faire avancer les projets et d’y apporter leur point de vue externe. Les défis sont grands dans l’industrie des TI et il y a beaucoup à faire. Il est important de les intégrer aux équipes et de leur donner envie de s’impliquer activement dans les projets. Pour plusieurs entreprises, des tuteurs seront attribués aux candidat(e)s afin de faciliter leur intégration. Il est révolu le temps où l’on refilait l’entretien de l’imprimante ou le classement de documents aux stagiaires!

Pour en savoir plus sur la dynamique de stage en entreprise, nous vous invitons à écouter cette capsule réalisée avec les partenaires de 42 Québec.